À propos de la revue

Annde*. Revue internationale sur la santé, l’éco-économie et l’innovation est un espace de rencontre de champs disciplinaires des sciences humaines et sociales pris isolément, mais aussi dans une approche pluridisciplinaire. Elle aborde spécifiquement les problématiques liées aux innovations dans les domaines de la santé, de l’économie informelle, de l’économie agricole, de l’écologie et de l’environnement. La revue se veut surtout une invite à la production et au partage de connaissances, savoirs et pratiques socialement ancrés et contextualisés. Elle privilégie ainsi des recherches fondées sur des démarches innovantes qui reconnaissent, optimisent (ou rendent visibles) et articulent savoirs endogènes/locaux et savoirs, connaissances et pratiques institutionnalisés. Les travaux qu’elle publie s’inscrivent dans l’un des trois centres d’intérêt ci-dessous.

*Annde est le pluriel du mot peul « anndal » qui signifie connaissance/savoir.

Santé sexuelle et reproductive, santé de la mère et de l’enfant, reconstruction/réajustement identitaires post-maladies chroniques

La santé est un défi majeur pour les pays du Sud, notamment ceux du continent africain. L’Afrique subsaharienne en est particulièrement concernée. Elle est menacée par les maladies dites tropicales (p. ex. : le paludisme) et celles dites hydriques (p. ex. : le choléra). C’est également un espace où les grandes pandémies – à l’instar du VIH/Sida, la fièvre à virus Ébola –, les épidémies de méningite et les maladies négligées trouvent un terrain fertile. Si les facteurs géo-climatiques peuvent être propices à la propagation de certaines de ces maladies, la pauvreté et le rapport des populations à la maladie sont aussi très souvent convoqués pour expliquer la prolifération et les foyers de résistance des maladies. En outre, la revue Annde s’intéresse fortement aux problèmes liés à la santé de la mère et de l’enfant, à la santé sexuelle et reproductive. Elle entend confronter les observations cliniques avec les travaux empiriques de chercheurs et praticiens qui exercent ou effectuent des missions en Afrique dans ce cadre. Pour compléter le tableau, la revue Annde offre une tribune aux recherches orientées vers les maladies chroniques telles que les cancers (pédiatriques, gynécologiques…), les diabètes, la drépanocytose, etc. Les études pourront ainsi se focaliser à l’accès aux soins de santé, aux mécanismes et systèmes formels et/ou informels de protection sociale, à la prise en charge institutionnelle et sociale, mais également aux itinéraires thérapeutiques, à la résilience des populations face à la maladie, à la reconstruction identitaire et/ou biographique, aux innovations techniques en matière de soins médicaux, etc.

Formes, pratiques et enjeux de l’économie informelle en Afrique francophone

Cela relève d’un truisme d’affirmer que les systèmes économiques africains sont largement dominés par une économie informelle. D’ailleurs, celle-ci est tantôt abordée comme un domaine ouvert – non structuré, accessible à tous – d’expression de la « concurrence pure et parfaite », tantôt comme une sorte d’éponge à emplois. Quelquefois encore, l’économie informelle est traitée en termes de décence/indécence de l’emploi ou comme un moyen de protection ou de déficit de protection sociale des travailleurs. Certains soutiennent même qu’il s’agit d’un secteur qui favorise l’auto-emploi et qui a donc le pouvoir d’impulser le développement des économies nationales et la réduction du chômage. D’autres approches la caractérisent comme un système organisé, structuré, sujet à des barrières d’entrée et à une dynamique de monopolisation – voire de patrimonialisation – de certaines activités par des groupes d’acteurs. L’ARISE souhaite recevoir des travaux qui intègrent l’une ou plusieurs de ces problématiques. Ils peuvent être documentés et/ou soutenus par des données empiriques sur les formes d’activité, sur les pratiques sociales, les modalités, les stratégies, les  ressources d’insertion sociale, d’innovations socio-technologiques et les enjeux du secteur informel dans les économies africaines.

Pratiques et enjeux des innovations dans les systèmes de production africains

Avec la dynamique de développement de manière générale, et surtout du développement durable, la question des innovations apparaît désormais comme une préoccupation centrale et transversale aux disciplines des sciences humaines et sociales. L’agriculture et l’environnement sont prioritairement concernés par cette réflexion dans la mesure où ces domaines nécessitent une harmonisation responsable des facteurs humain et technique. Puisque la plupart des observateurs s’accordent à considérer l’Afrique comme le lieu de la prochaine grande révolution mondiale, il devient impératif de soumettre à l’analyse les innovations techniques et sociales qui visent à la rendre possible. Les études appliquées à l’agriculture et à l’environnement sont pressenties fécondes. À cet effet, Annde accueillera un grand nombre de travaux empiriques et/ou théoriques orientés vers les problématiques relatives à l’innovation dans les domaines de l’économie agricole, de la transformation environnementale et de son impact. On prendra le soin de faire le lien avec les systèmes de production.

Disciplines d’ancrage, langues de publication d’Annde et périodicité

La revue reçoit et publie exclusivement des études d’anthropologie, de sociologie, d’économie, d’environnementalisme, d’écologie, d’histoire, de géographie, présentées en anglais ou en français, en rapport avec l’un de ces centres d’intérêt. Les travaux qui articulent plusieurs disciplines sont particulièrement encouragés. La revue publie un numéro thématique par an et, dans la mesure du possible, un numéro hors-thématique.

Les textes proposés à la revue doivent être soumis par le biais du formulaire du Grenier des savoirs, que ce soit à la suite d’un appel à contributions pour un dossier thématique ou d’un appel permanent/varia. Pour les normes de présentation, les autrices et auteurs se référeront aux instructions qu’ils et elles devront respecter scrupuleusement. Différents types de textes sont acceptés. Les auteurs et autrices sont invités à lire attentivement l’engagement des auteurs et des autrices et les autres politiques de la revue qui aspire à la plus haute qualité et à l’indexation dans le Directory of Open Access journals.

Licence

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International
ANNDE – Revue internationale sur la santé, l’éco-économie et l’innovation est sous une license Creative Commons Attribution – Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez cet article