Instructions aux auteurs et aux autrices

Informations générales

Les personnes qui souhaitent publier dans le Grenier des savoirs doivent d’abord prendre connaissance des politiques éditoriales du Grenier des savoirs et des pratiques de la revue qui les intéresse en consultant sa présentation et ses pages éditoriales. Elles sont invitées à lire attentivement l’Engagement des auteurs et des autrices qui en fait la synthèse.

Avant de soumettre un texte complet, il est recommandé de proposer, pour les faire valider, une idée de texte ou un résumé d’article, notamment en répondant à un appel à contribution. Dans tous les cas, il est obligatoire de passer par le formulaire officiel de soumission d’un résumé ou d’un texte.

Selon la politique linguistique du Grenier des savoirs, il est possible de soumettre un texte dans une langue autre que le français, mais les auteurs et autrices doivent être capable de produire une version en français qui sera elle aussi publiée si le texte est accepté.

Il est possible de republier des textes déjà publiés ailleurs ou d’en publier une traduction, avec l’accord des auteurs et autrices et de l’éditeur original. Veuillez contacter directement le comité de rédaction de la revue dans une telle situation.

Soumettre un texte à l’une des revues du Grenier des savoirs

Pour soumettre un texte à une revue du Grenier des savoirs, voici la démarche et les conditions à respecter.

Les métadonnées demandées dans le formulaire de soumission d’un texte

Chaque texte doit être accompagné des métadonnées suivantes qui permettront d’archiver l’article et de le rendre repérable par les moteurs de recherche.

  • Un titre et, s’il y a lieu, un sous-titre.
  • Un résumé de 200 à 500 mots, en français, en anglais (utilisez le logiciel gratuit http://deepl.com) et dans une langue des suds (la langue maternelle de l’auteur ou de l’autrice ou une langue de son choix). Il est recommandé de répéter les concepts clés dans le résumé pour faciliter leur repérage par les moteurs de recherche.
  • 7 à 10 mots clés, descriptifs mais généraux : ceux que vous utiliseriez pour chercher un article tel que le vôtre.
  • Pour chaque auteur ou autrice, une biographie de 150 mots, en français et, si possible, dans sa langue maternelle.
  • L’affiliation officielle de tous les auteurs et autrices, avec leur adresse mail.
  • Une identification du type de texte. Il se peut que le comité de rédaction propose une autre catégorisation de votre texte.

Longueur et formatage des textes soumis

À moins de cas particuliers ou de demandes précises pour un dossier thématique, les revues du Grenier des savoirs n’imposent pas de limite de mots pour un article. Un texte de 3000 mots peut être bon ou mauvais, tout comme un texte de 15000 mots. Au besoin, le travail éditorial (évaluation, révision) recommandera de réduire ou de développer un article.

L’important est plutôt que, en conformité avec la politique linguistique, le texte soit accessible, avec le moins possible de notes, de jargon, de concepts nouveaux ou rares dépourvus d’explication ou d’allusions à des débats très locaux ou à des instances très locales sans mise en contexte.

Le formatage doit suivre la feuille de style: pas de retrait de paragraphe, de numérotation des sections, d’italique ou de caractère gras, de lettres majuscules non nécessaires.

Seuls deux niveaux de section doivent être indiqués et stylés en utilisant la fonction « Style » du traitement de texte: Titre 2 pour les sections principales et Titre 3 pour les sous-sections.

Les citations courtes (moins de quatre lignes) seront placées dans le texte entre guillemets français (pas d’italique). Pour les citations longues (plus de trois lignes), utilisez le style « Citation ».

Les notes de bas de page

Pour appeler une note, veuillez placer le curseur après le mot qui appelle le commentaire, mais avant le signe de ponctuation finale. Les notes de bas de page devront être réduites au strict minimum et présentées dans un ordre croissant. Évitez d’appeler les notes dans les titres et les sous-titres de section.

Les références bibliographiques

Le style des références s’inspire du style APA en français, tel qu’expliqué dans ce guide : http://benhur.teluq.uquebec.ca/~mcouture/apa/. Les références en notes de bas de page ne sont pas acceptées.

Pour citer une référence dans votre texte, vous avez plusieurs possibilités :

  • Culioli (1990) développe une linguistique de l’énonciation…;
  • dans son livre de 1990, Culioli développe une linguistique de l’énonciation…;
  • selon Culioli (1990, p. 13), « notre époque rend difficile l’appartenance à une communauté qui se réclamerait de la recherche gratuite »…;
  • notre « époque rend difficile l’appartenance à une communauté qui se réclamerait de la recherche gratuite » (Culioli, 1990, p. 13).

En règle générale, l’utilisation de ce style suppose trois éléments cruciaux :

  • que vous mentionnerez en bibliographie seulement les textes qui ont effectivement été cités dans votre travail (voir la politique linguistique), sans en oublier aucun;
  • que chaque référence soit complète, incluant le prénom, les pages, etc.;
  • que les références citées dans le texte ne comporte que le nom de l’auteur ou de l’autrice et pas ses prénoms.

Nous recommandons fortement l’utilisation du logiciel libre et gratuit de gestion bibliographique Zotero pour réaliser votre bibliographie. Zotero intègre le style APA, ce qui faciliterait grandement votre travail.

Le style APA vous permet de citer deux (1), trois (2), quatre (3) ou cinq (4) auteurs ou autrices dans votre texte.

  1. Citez les noms des deux auteurs ou autrices à chaque fois.
  2. Citez les noms des trois auteurs ou autrices à la première occurrence, ensuite citez juste le nom du premier ou de la première, suivi de « et al. »
  3. Citez les noms des quatre auteurs ou autrices à la première occurrence, ensuite citez juste le nom du premier ou de la première, suivi de « et al. »
  4. Citez les noms des cinq auteurs ou autrices à la première occurrence, ensuite citez juste le nom du premier ou de la première, suivi de « et al. »

N. B. : À partir de six auteurs ou autrices, citez juste le nom du premier ou de la première, suivi de « et al. »

Formatage des références dans la bibliographie

Ci-dessous, quelques exemples qui vous aideront à formater vos références. Veuillez noter qu’elles  seront présentées par ordre alphabétique et sans les séparer dans des rubriques; les rubriques sont données à titre indicatif.

  • Citer un ouvrage

Kerbrat-Orecchioni, Catherine. 1996. La Conversation. Paris: Seuil.

  • Citer un ouvrage collectif

Rolland-Lozachmeur, Ghislaine (dir.). 2016. Les Mots en guerre. Les discours polémiques : aspects sémantiques, stylistiques, énonciatifs et argumentatifs. Rennes: PUR.

  • Citer un ouvrage traduit

Gumperz, John. 1989. Engager la conversation. Introduction à la sociolinguistique interactionnelle (M. Dartevelle, M. Gilbert et I. Joseph, trad.). Paris: Minuit.

  • Citer un article de périodique (Nota bene: pas de guillemets)

Brodeur, Jean-Paul. 1994. Police et coercition. Revue française de sociologie, 35 (3), 457-485.

Metz, Christian. 1968. Le dire et le dit au cinéma : vers le déclin d’un vraisemblable?. Communications, 11, 22-33.

  • Citer un chapitre/texte d’ouvrage collectif

Tio Babena, Gilbert Willy. 2016. Pensée corruptrice : guerre des places ou guerre des voix ?. Dans G. Rolland-Lozachmeur (dir.), Les Mots en guerre. Les discours polémiques : aspects sémantiques, stylistiques, énonciatifs et argumentatifs (p. 135-154). Rennes: PUR.

  • Citer une communication à un colloque/congrès sans texte dans des Actes

Métangmo-Tatou, Léonie. 1999. Linguistique et développement : un défi à relever. Communication présentée à la conférence internationale sur l’université et son environnement, Ngaoundéré, 18 novembre.

  • Citer une communication à un colloque/congrès avec texte dans des Actes

Mondada, Lorenza. 2008. Contributions de la linguistique interactionnelle. Dans J. Durand, B. Habert et B. Laks (dir.), Discours, pragmatique et interaction. Congrès mondial de linguistique française 08 (p. 881-897). http://www.linguistiquefrancaise.org

  • Citer un rapport (de recherche ou d’une association/organisation)

BUCREP. 2010. Troisième Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH III) (rapport de présentation des résultats définitifs).

GIZ. 2013. Rapport d’étude sur le changement climatique, la dynamique démographique et la santé de reproduction dans les régions du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord du Cameroun. Yaoundé : GIZ.

  • Citer un mémoire

Babaa, Chafika. 2005. L’Étude des rituels de salutations et de remerciement dans les transactions algériennes : une approche intraculturelle et constrative. Mémoire de master en didactique et linguistique, Université Mentouri de Constantine. https://bu.umc.edu.dz/theses/francais/BAB877.pdf

  • Citer une thèse de doctorat

Candea, Maria. 2000. Contribution à l’étude des pauses silencieuses et des phénomènes dits « d’hésitation » en français oral spontané. Thèse de doctorat, Université de Paris III – Sorbonne Nouvelle.

Figures, illustrations et tableaux

Les figures, illustrations et tableaux seront numérotés par ordre croissant. Ils devront être accompagnés des informations (titre, source, mention du crédit, date, etc.) qui permettent de les référencer et devront systématiquement faire l’objet d’un commentaire dans le texte pour être compris du lecteur ou de la lectrice.

Pour les figures et illustrations, on mettra le titre au-dessus (stylé en « Normal » sans gras / option d’interligne : « simple » / espacement avant et après : « Auto »).

Figure 1. Schéma de la reproduction sociale (inspiré de Bourdieu, année, etc.)

Illustration 1. Photo d’un hameau dans le Nord-Cameroun (source : auteur-e, date, etc.)

Pour les tableaux, on mettra le titre en bas (stylé en « Normal » sans gras / option d’interligne : « simple » / espacement avant et après : « Auto »)

Tableau. Statistiques du nombre de femmes enseignantes dans la ville de Parakou (source : auteur-e, date, etc.)

Illustrations

Lorsque vous utilisez des illustrations, assurez-vous qu’elles sont libres de droits ou que vous en êtes l’auteur ou l’autrice. Il existe des banques d’images libres de droits dans lesquelles vous pouvez puiser, par exemple wikimediacommons ou creativecommons.

Éléments typographiques

Guillemets et apostrophes

Utiliser les chevrons (« ») avec un espace insécable à l’intérieur. Les guillemets à l’anglaise, sans espace après et avant (“”) sont réservés à la citation à l’intérieur d’une autre citation.

Tirets

Utiliser un tiret demi-cadratin (–) pour une énumération, une incise, les répliques d’un dialogue, et non un trait d’union (-).

Espaces insécables

À ne pas mettre avant les signes de ponctuation ? ! : ;

En mettre

  • après un tiret demi-cadratin (–) et dans le cas d’une incise après le tiret ouvrant et avant le tiret fermant ;
  • entre un nombre ou une lettre et ce qui le quantifie (t. 4, p. 65 ; 40 % ; livre X, n° 36, XVIIe siècle, avril 2003, etc.) ;
  • dans les abréviations latines (a fortiori)

Majuscules

À utiliser:

  • en début de phrase;
  • pour les noms propres;
  • pour les sigles;
  • pour la première lettre dans la première utilisation d’un groupe nominal (l’Organisation des nations unies (ONU);
  • accentuer les majuscules (l’État).

Italique

À utiliser pour:

  • les mots, expressions, citations en langue étrangère (sauf noms des associations, institutions, organismes, événements, partis politiques étrangers) ;
  • les locutions latines : op. cit. ibid., infra, supra, a priori, a posteriori, a fortiori, vice versa (mais cf. et etc. sont employés sans italique).

Autres

  • Les années 2000-2010 (et non 2000-10 ou 2000/2010)
  • De 3000 à 4000 participants (et non de 3 à 4000 participants)
  • no, nos : la lettre o en exposant (et non le signe du degré °)
  • etc. (pas etc…) : ne pas oublier de mettre une virgule avant
  • Coupure dans une citation : […]
  • Insertion d’un mot, d’une expression ou d’une phrase dans une citation : [mot/groupe de mots/phrase]

Exemple : Pour Culioli (1990, p. 13), cette  « époque rend [plus] difficile l’appartenance à une communauté qui se réclamerait de la recherche gratuite ».

  • Utiliser « et » au lieu de « & », « dans » au lieu de « in », « et al. » au lieu de « et al. », « dir. » au lieu de « Ed. » ou « Eds. », « paragr. 5 » au lieu de « para. 5 », « p. 45-47 » au lieu de « pp. 45-47 », « sous presse » ou « à paraître » au lieu de « in press ».