Politique d’intégrité scientifique et de lutte contre le plagiat

La revue Ngaban-Dibolel adhère à la politique d’intégrité scientifique et de lutte contre le plagiat du Grenier des savoirs. Cette politique est décrite et mise à jour régulièrement sur cette page: https://www.revues.scienceafrique.org/integrite/

Les piliers de cette politique sont énoncés en grande partie dans l’Engagement des auteurs et des autrices publié par le Grenier des savoirs:

  • Je certifie que le texte soumis est bien de moi (ou de mon groupe d’écriture en cas d’article collectif) et que j’y ai pleinement contribué. S’il s’avérait que mon nom y figure par complaisance ou par fraude, j’accepte à l’avance que mon article soit retiré de la revue.
  • Je certifie que mon article ne comporte aucun passage plagié d’un autre texte. J’accepte que mon article soit soumis à un logiciel anti-plagiat. Si du plagiat était révélé, j’accepte à l’avance que mon article soit retiré de la revue.
  • Je certifie avoir mentionné dans le corps du texte ou en note de bas de page tous les liens d’intérêts, subventions et commandites qui ont permis la recherche rapportée dans l’article ou l’écriture de mon article.
  • J’accepte que mon texte soit soumis au processus d’évaluation par les pair-e-s en double aveugle tel que préconisé par les politiques éditoriales du Grenier des savoirs et j’accepte de prendre en compte dans la version finale de mon texte les commentaires issus de l’évaluation et des responsables de la revue.

Le plagiat consiste à reproduire un extrait d’un texte déjà publié ailleurs sans le signaler explicitement par des signes graphiques (guillemets, retrait, référence bibliographique avec numéro de page). Cette pratique n’est pas acceptable car elle ne rend pas justice à l’auteur ou l’autrice de l’extrait ainsi plagié et attribue le mérite de cet extrait à celui ou celle qui l’a en fait plagié. Le plagiat est donc à la fois une forme d’injustice cognitive infligée à un auteur ou une autrice qui a travaillé seul-e pour rédiger un travail de qualité (puisque jugé « digne » d’être plagié) et un signe d’insécurité ou de paresse intellectuelle de la part de l’auteur ou de l’autrice plagiaire.

Le plagiat peut aussi s’appliquer à des extraits d’entrevues, à des pages web, à des mémoires ou à des thèses.

Au cas où ce plagiat serait un accident, le Grenier des savoirs donnera toujours une chance à l’auteur ou l’autrice de se rattraper en ajoutant à l’extrait plagié des guillemets (pour une citation de trois lignes et moins) ou un retrait (citation de quatre lignes et plus), ainsi que la référence exacte accompagnée du numéro de page. Il est aussi possible de remplacer cet extrait par une paraphrase personnalisée, tout en ajoutant la référence du texte inspirant la paraphrase. Si aucune de ces actions n’est choisie par l’auteur ou l’autrice, son texte sera retiré du processus d’édition.

Pour en savoir plus sur le plagiat et les manières de l’éviter, voici une référence incontournable :

Tio Babena, Gilbert Willy. 2020. L’art de citer et le plagiat. In Guide décolonisé et pluriversel de formation à la recherche en sciences sociales et humaines. Québec: Éditions science et bien commun. En libre accès à https://scienceetbiencommun.pressbooks.pub/projetthese/chapter/lart-de-citer-et-le-plagiat/

Les deux règles d’or pour éviter le plagiat :

  • Indiquer clairement la provenance de toute information ou de tout extrait issu-e d’une source externe, que ce soit une source imprimée, une page Web ou un informateur/une informatrice oral-e.
  • Citer ses sources de manière exacte et rigoureuse, en utilisant la citation (avec guillemets ou retrait), la paraphrase ou la combinaison des deux. Une citation adéquate des sources respecte le droit d’auteur, démontre un sens de l’éthique professionnelle, facilite la compréhension du texte et évite des injustices cognitives.

La politique d’intégrité scientifique et de lutte contre le plagiat s’oppose non seulement au plagiat et au mensonge, mais aussi à la complaisance et à toutes les formes d’exclusion sociale que pourrait exercer le comité de rédaction. Elle prévoit aussi le règlement de litiges éventuels.

Pour plus d’information, écrivez au Secrétariat général du Grenier des savoirs à l’adresse suivante : Secretariatgeneral@revues.scienceafrique.org.

Licence

Symbole de License Creative Commons Attribution - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International
NGABAN DIBOLEL – Revue africaine de responsabilité sociale et management durable / African Journal of Social Responsibility and Sustainable Management est sous une license Creative Commons Attribution – Partage dans les mêmes conditions 4.0 International, sauf indication contraire.

Partagez cet article