Politique éditoriale (gouvernance, évaluation et libre accès)

Libre accès

La revue Naaj adhère à la politique éditoriale et de libre accès du Grenier des savoirs. Elle a fait le choix de publier ses articles en libre accès sous la licence CC BY-SA 4.0 et de publier une version PDF imprimée de ses numéros une fois par année.

La politique éditoriale et de libre accès du Grenier des savoirs est décrite et régulièrement mise à jour à la page http://www.revues.scienceafrique.org/politique-editoriale-libre-acces/.

Gouvernance de la revue

Le rôle du comité de rédaction est de choisir les personnes qui seront sollicitées pour l’évaluation des articles et d’identifier des dossiers thématiques pertinents pour la revue, ainsi que les chercheurs et les chercheuses qui seront responsables de les piloter. Le comité de rédaction doit aussi prendre les décisions finales quant à la publication des articles de la revue, qu’ils soient ou non inclus dans un dossier thématique. Le comité doit aussi recruter des auteurs et des autrices dans des colloques ou autres manifestations scientifiques et faire connaître les articles publiés par la revue dans les réseaux de recherche ou de praticiens pertinents. Il est en lien constant avec son comité scientifique, ainsi qu’avec le comité scientifique central du Grenier des savoirs et son comité citoyen.

Le rôle du comité scientifique est d’appuyer le comité de rédaction dans tous les aspects de la vie de la revue, en particulier dans le choix des dossiers thématiques, dans l’évaluation des articles, dans la lutte contre le plagiat et les manquements à l’intégrité scientifique ou dans tout autre sujet lié au leadership intellectuel de la revue en Afrique et dans le monde.

Évaluation

La revue Naaj adhère à la politique d’évaluation du Grenier des savoirs. Les articles et les synthèses de littérature scientifique sont évalués en double aveugle par les pair-e-s, alors que les notes de recherche, les questions de recherche, les « retours de terrain », les entretiens et les comptes rendus sont évalués à l’interne, par au moins deux membres du comité de rédaction.

Cette politique d’évaluation est décrite et régulièrement mise à jour à la page https://www.revues.scienceafrique.org/procedure-devaluation/.

Pour plus d’information, écrivez au Secrétariat général du Grenier des savoirs à l’adresse suivante : Secretariatgeneral@revues.scienceafrique.org.

Licence

Naaj a pour objectif de diffuser en libre accès des travaux scientifiques sur les questions climatiques et les énergies dites renouvelables en Afrique en particulier et dans le monde en général. Mot d’origine wolof, langue parlée au Sénégal, naaj renvoie à l’idée d’une énergie provenant des rayons du soleil. La revue entend défendre ce symbole en créant des savoirs répondant aux défis écologiques qui sont devenus des préoccupations planétaires (changement climatique, crise énergétique, stress hydrique, etc.). Pour ce faire, elle privilégie l’interdisciplinarité sans toutefois exclure les approches disciplinaires qui intègrent les questions relatives aux désastres écologiques, aux enjeux énergétiques sur le continent africain, en Amérique latine, en Asie, en Europe ou dans les milieux de vie des populations autochtones à quelque endroit qu’elles se trouvent. Les savoirs endogènes de celles-ci sont susceptibles de dialoguer avec la science conventionnelle pour éclairer la société civile, les chercheurs et chercheuses, les décideurs et décideuses et les organisations actives sur le terrain, sur l’urgence de la situation.

Le site de la revue NAAJ est https://revues.scienceafrique.org/naaj. Sa politique éditoriale y est décrite.

Partagez cet article