Politique linguistique du Grenier des savoirs

La revue Naaj adhère à la politique linguistique du Grenier des savoirs. Cette politique est décrite et régulièrement mise à jour sur cette page : https://www.revues.scienceafrique.org/politique-linguistique/

Les piliers de cette politique sont les suivants :

  • L’écriture inclusive
  • Éviter au maximum le jargon et expliquer les concepts rares
  • Bibliographie impeccable
  • Les résumés sont traduits dans une langue africaine choisie par l’auteur ou l’autrice

Pour plus d’information, écrivez au Secrétariat général du Grenier des savoirs à l’adresse suivante : Secretariat.general@revues.scienceafrique.org.

Licence

Naaj a pour objectif de diffuser en libre accès des travaux scientifiques sur les questions climatiques et les énergies dites renouvelables en Afrique en particulier et dans le monde en général. Mot d’origine wolof, langue parlée au Sénégal, naaj renvoie à l’idée d’une énergie provenant des rayons du soleil. La revue entend défendre ce symbole en créant des savoirs répondant aux défis écologiques qui sont devenus des préoccupations planétaires (changement climatique, crise énergétique, stress hydrique, etc.). Pour ce faire, elle privilégie l’interdisciplinarité sans toutefois exclure les approches disciplinaires qui intègrent les questions relatives aux désastres écologiques, aux enjeux énergétiques sur le continent africain, en Amérique latine, en Asie, en Europe ou dans les milieux de vie des populations autochtones à quelque endroit qu’elles se trouvent. Les savoirs endogènes de celles-ci sont susceptibles de dialoguer avec la science conventionnelle pour éclairer la société civile, les chercheurs et chercheuses, les décideurs et décideuses et les organisations actives sur le terrain, sur l’urgence de la situation.

Le site de la revue NAAJ est https://revues.scienceafrique.org/naaj. Sa politique éditoriale y est décrite.

Partagez cet article